La blessure de rejet

Quel que soit votre âge, ne pas se sentir aimé, c’est se sentir repoussé.

Gabrielle CHANEL

La blessure de rejet

Une blessure d’âme marquante et profonde qui affecte significativement la vie de ceux qui en souffrent, qui vivent avec le sentiment de ne pas mériter d’être aimés. Une blessure qui prend racine dans l’enfance ou lors d’une première histoire d’amour. L’incompréhension, l’absence de mots, d’explications font que celui ou celle qui en est porteur va ériger des barrières paradoxalement sensées le protéger mais qui ne feront que l’isoler.

Une personne victime d’une blessure de rejet aura tendance à adopter le masque du fuyant, à saboter toute relation naissante, à ne pas s’autoriser la rencontre, à prendre le risque de la connexion à l’autre et à s’enfermer dans une solitude sensée le protéger et lui éviter le risque d’être à nouveau rejeté.

Toute blessure peut se soigner, se refermer et cicatriser. Et la blessure de rejet n’y fait pas exception.

Pour couper définitivement court aux schémas répétitifs, il est nécessaire d’entreprendre une vraie introspection, pour reprendre confiance en soi, en sa valeur et en sa capacité à être aimé pour qui l’on est, en toute authenticité.

Rien n’est figé ni immuable et regarder sa blessure en face permettra d’avancer sur un chemin différent et d’être en mesure de répondre à ses besoins affectifs et relationnels de manière mature et responsable..

A tout âge.